Accueil > Recherche > Projets > Axe B - Penser en langues et traduire > Langue chinoise et pratique de la psychanalyse

Dernière modification : 2 décembre 2016

Langue chinoise et pratique de la psychanalyse

Barbara CASSIN – Centre Léon Robin
2012-2015

  Sommaire  

Projet en collaboration avec les Drs Françoise Gorog et Luc Faucher (Institut Hospitalier de Psychanalyse de Sainte-Anne, Paris)

 

 Résumé

Notre objectif principal est d’explorer le rapport entre philosophie et psychanalyse pris sous l’angle du vocabulaire et des difficultés de traduction du français au chinois et du chinois au français. Nous voulons étudier la circulation de la psychanalyse de l’Occident vers la Chine, aussi bien du point de vue théorique, avec l’analyse de la transposition des concepts psychanalytiques d’une culture à l’autre, que du point de vue clinique, avec le repérage des conséquences psychopathologiques de structures familiales différentes. Nous entendons travailler par là tant la théorie psychanalytique, via les traductions déjà effectuées des textes de Freud et de Lacan, que sa pratique, en instruisant les différences extrêmes quant aux signifiants, aux équivoques, aux homonymies, à leurs perceptions et à leurs interprétations mises en jeu d’une langue à l’autre.

L’Institut Hospitalier de Psychanalyse de Sainte-Anne (IHP, service ouvert en mai 2011 au Centre hospitalier Sainte-Anne par Françoise Gorog et dirigé depuis 2014 par Luc Faucher), parmi les consultants très variés beaucoup de migrants chinois. Les enseignements de cette situation inédite permettent de recevoir avec une écoute psychanalytique des patients chinois en situation de migration en France. Cette expérience nous permet de situer certains déterminants culturels et psychologiques de cette migration de Chinois vers la France et de leur mode d’inscription sur le territoire parisien.

 

haut de page