Accueil > Manifestations > Séminaires > Séminaires 2014-2015 > Multilinguisme, traduction, création 2014-2015

Dernière modification : 21 septembre 2017

Multilinguisme, traduction, création 2014-2015

ITEM

Le 22 mai 2015 (10h30-12h30)

« Pour une approche sociolinguistique de l’autotraduction »

— Christian LAGARDE (Université de Perpignan – Via Domitia)

Après une série de considérations générales sur la signification de l’acte traductif, sur les divergences entre traduction et autotraduction, sur les motivations et les dispositifs de l’autotraduction, on envisagera celle-ci sous l’angle de l’occultation idéologisée du bi- et du plurilinguisme au profit d’une perspective mono- voire unilinguiste.

A partir de là, on soulignera non seulement l’omniprésence diachronique et actuelle de l’autotraduction, mais aussi le biais – lui aussi largement idéologisé – qui consiste à en faire l’apanage de « grands auteurs » d’exception, généralement exilés ou auto-exilés, alors même qu’elle est aussi et surtout la résultante, beaucoup plus largement répandue, des rapports de domination sociopolitique, socioculturelle et sociolinguistique qui régissent un monde marqué de manière ambivalente par la globalisation.

 

Christian Lagarde est professeur de linguistique hispanique à l’Université de Perpignan – Via Domitia.

Ses recherches, essentiellement en sociolinguistique, portent sur le bi- et le plurilinguisme, aussi bien au plan individuel que social, en domaines hispanique, catalan et des ‘langues de France’. Elles se déclinent, d’une part, dans le domaine de l’immigration/intégration, des politiques linguistiques et des nationalismes ; d’autre part, sur les questions des écritures bilingues et de l’autotraduction.

Il a entre autre écrit, publié ou co-publié : Conflits de langues, conflits de groupes (Paris, L’Harmattan, 1996) ; L’Espagne et ses langues (Paris, L’Harmattan, 2002) ; Le discours sur les ‘langues d’Espagne’ (Perpignan, PUP, 2009) ; Identité, langue et nation (Perpignan, Trabucaire, 2008) ; Ecrire en situation bilingue (Perpignan, PUP, 2004) ; L’autotraduction, aux frontières de la langue et de la culture (Limoges, Lambert-Lucas, 2013) ; L’autotraduction, une approche sociolinguistique (Glottopol, 25 [Rouen], janvier 2015).

Lieu : ITEM : 59/61 rue POUCHET 75017 Paris, 3ème étage. Salle 311

 

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

haut de page