Accueil > Recherche > Projets > Axe B - Penser en langues et traduire > Multilinguisme et créativité littéraire Étude génétique des manuscrits (...)

Dernière modification : 19 juin 2018

Multilinguisme et créativité littéraire
Étude génétique des manuscrits d’écrivains multilingues et des traducteurs

Olga ANOKHINA – ITEM
Depuis 2013

 Présentation

L’objectif de ce projet est d’étudier le processus créatif du traducteur et de l’écrivain plurilingue grâce à l’observation de leurs documents de travail. Les traces matérielles observables dans ces documents selon l’approche génétique, méthodologie élaborée par l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes, permettent de comprendre les processus cognitifs sous-jacents lors de l’acte traductif et lors de l’écriture par un écrivain plurilingue. Le projet porte sur des écrivains et des traducteurs appartenant aux plusieurs aires linguistiques et géographiques. La diversité des corpus étudiés et la rigueur de l’approche méthodologique constituent les points forts du projet.

Les recherches menées dans le cadre de ce projet amèneront à l’élaboration d’une typologie des stratégies scripturaires des écrivains plurilingues et des traducteurs. Pour ce faire, de nombreuses journées d’étude, des colloques et des séminaires sont organisés afin de favoriser les rencontres des chercheurs travaillant dans ce domaine, de stimuler la réflexion individuelle et collective et de créer les synergies dans ce domaine de recherche novateur. Les recherches menées ont ainsi contribué à élaborer une nouvelle approche des documents de travail de traducteurs – la génétique des traductions qui a permis de mettre en lumière les recherches sur le processus créatif des traducteurs et sur leurs archives.

Par ailleurs, depuis quelques années nous assistons à l’émergence d’une nouvelle discipline qui pourrait être nommée multilingual studies / les études du multilinguisme. À l’instar des sciences cognitives, apparues dans les années 1960-1970 et dont la force fondamentale réside dans leur interdisciplinarité, cette nouvelle discipline sera également constituée par les apports de différents domaines de recherches et les études sur le plurilinguisme littéraire et sur la traduction y occuperont une place centrale. Nous espérons que les recherches menées dans le cadre de notre projet et, à titre plus général, dans le cadre du labex TransferS contribueront à la formation de cette nouvelle discipline phare du XXIe siècle.

novembre 2018 :

octobre 2018 | décembre 2018

haut de page