Accueil > Manifestations > Séminaires > Séminaires 2014-2015 > Transferts culturels 2014-2015

Dernière modification : 21 juillet 2017

Transferts culturels 2014-2015

Pays germaniques

 

10 avril – Histoire des études préhistoriques - Salle info 2

 - Marc-Antoine Kaeser (Neuchâtel) : La biographie scientifique comme microhistoire de la construction disciplinaire. Edouard Desor (1811-1882) : des transferts épistémologiques et culturels -

Géologue et paléontologue, fortement engagé dans l’affirmation du domaine des études préhistoriques, politicien et réformateur religieux, Edouard Desor a connu un parcours tumultueux, qui l’a fait toucher à bon nombre d’enjeux sociaux et idéologiques de son temps. Proscrit en Allemagne, orphelin condamné à l’exil et à la « bohème » parisienne, il s’initie à la science aux côtés de Louis Agassiz et construira sa carrière savante aux Etats-Unis, avant de revenir à Neuchâtel (Suisse), où il se retrouvera à la tête d’une importante fortune et deviendra une figure notable du progressisme radical. Savant polyglotte, il nous mène de la conquête des sommets alpins à l’exploration des sables du Sahara, de la forêt vierge aux grandes plaines américaines, en passant par tous les centres de la vie scientifique, des deux côtés de l’Atlantique.
Envisagée comme une forme de microhistoire, la biographie de ce personnage invite à la mobilisation du concept de transfert comme un outil pour appréhender, de manière réaliste, historiciste, la construction du savoir scientifique.

 - Jose Lanzarote Guiral (Madrid) : À travers les guerres, les cultures et les nations : Le parcours européen d’Hugo Obermaier, prêtre et préhistorien -

L’abbé Hugo Obermaier (1877-1946) était une figure clé de la construction de la préhistoire en Europe, ne pas seulement grâce à ses travaux mais aussi en raison de sa mobilité géographique. Considérer les différentes étapes de sa biographie nous permettra donc de traiter des questions plus larges, telles que la tension entre une science internationale d’un part et la création des cadres de recherche nationaux de l’autre, ou la diffusion de la théorie des cercles culturels (Kulturkreislehre). En outre, je vais prêter une attention particulière aux rapports d’Obermaier avec la communauté scientifique allemande dans le période d’Entre-deux-guerres, ainsi qu’à son engagement avec la politique culturelle de la République de Weimar en Espagne.

 

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019

haut de page