Accueil > Recherche > Projets > Axe B - Penser en langues et traduire > Transferts de sens intra-languePolysémie et synonymie dans l’expression (...)

Dernière modification : 16 février 2018

Transferts de sens intra-langue
Polysémie et synonymie dans l’expression linguistique des phases de l’existence des phénomènes abstraits

Catherine FUCHS – Lattice
Depuis 2017

  Sommaire  

 Réalisations

 

En date de février 2018

Les six premiers mois du projet ont été consacrés d’abord à achever le recueil et la mise en forme des données. Pour l’expression de l’existence « pure », 200 exemples de il y avoir (extraits des Misérables de V. Hugo) ont été codés et enregistrés sous Access®. Pour l’expression des phases (début, continuation et fin) de l’existence, la liste définitive des verbes a été arrêtée (19 verbes par phase) et le corpus d’exemples de français académique (recueilli dans le Chambers et dans l’Encyclopedia Universalis) a été complété par l’extraction de 2000 nouveaux exemples, codés et enregistrés sous Access®. L’ensemble des données est donc totalement finalisé.

Par ailleurs, les réunions régulières des participants au projet ont permis de faire avancer la réflexion théorique sur la nature des typologies de noms qu’il convient de mettre en œuvre pour caractériser les noms rencontrés, respectivement, avec il y avoir (une typologie à larges mailles est apparue adéquate) et avec les verbes de phases (une typologie plus fine est nécessaire). Ces deux sortes différentes de typologies sont en cours d’élaboration.

Parallèlement a été entrepris un travail de constitution des fiches destinées au manuel pédagogique annoncé. Un double modèle de fiches a été conçu et retenu : le premier pour rendre compte de chaque verbe (son sens, ses emplois illustrés sur des exemples, les types de noms acceptés), le second pour illustrer les ressemblances et différences de sens et d’emploi entre verbes quasi-synonymes. Ces deux types de fiches ont été mis en œuvre et expérimentés sur les verbes de continuation de l’existence (19 fiches de verbes et 14 fiches de couples de verbes sont rédigées).

 

Orientation prévue

Sur la base de ces avancées, la suite du projet portera sur les points suivants :

  • au plan théorique : description systématique de l’interaction sémantique entre noms et verbes : polysémie de certains noms de phénomènes et quasi-synonymie entre certains verbes de phase ;
  • au plan pratique : rédaction des fiches concernant les verbes de début et de fin de l’existence, en vue du manuel pédagogique ;
  • au plan cognitif : caractérisation de la spécificité de ces transferts de sens intra-langue par rapport aux transferts inter-langues, en comparant le français avec les langues anciennes (en collaboration avec Daniel Petit, AOrOc).

 

mars 2021 :

Rien pour ce mois

février 2021 | avril 2021

haut de page