Accueil > Manifestations > Séminaires > Séminaires 2017-2018 > Multilinguisme, traduction, création 2017-2018

Dernière modification : 2 octobre 2018

Multilinguisme, traduction, création 2017-2018

ITEM

Antonietta Sanna (Université de Pise)
Valéry et traduction

10 février 2018

 

La critique a toujours attesté que, après avoir produit d’excellentes pages en prose et de subtils poèmes en vers, Valéry s’est enfermé dans une longue période de silence – allant de 1895, date de publication de l’Introduction à la méthode de Léonard de Vinci, à 1917, date de publication de la Jeune Parque – pendant laquelle, à part le compte-rendu de La Machine à explorer le temps de H. G. Wells, de 1899, seule l’écriture des Cahiers subsistait.

Nous allons montrer qu’un important chantier d’écriture concernant la traduction occupe au contraire une partie des années du silence. De 1905 à 1908, en effet, Valéry s’est consacré à un important projet : la traduction des Carnets de Léonard de Vinci. Un travail qui va influencer sa réflexion sur la littérature et préparer le terrain pour l’élaboration d’une intéressante théorie de la traduction.

 

Antonietta Sanna est professeur de littérature française à l’Université de Pise. Elle a consacré un grand nombre d’essais à l’œuvre poétique de Paul Valéry, au monologue théâtral, à la réception de l’œuvre écrite de Léonard en France du XVIIIème au XXème siècles. Elle s’intéresse à l’analyse génétique des textes, aux rapports texte-image dans la littérature et aux problèmes du multilinguisme et de la traduction. Elle est membre de l’équipe “Multilinguisme, traduction, création”, ainsi que de l’équipe “Paul Valéry” de l’ITEM-ENS/CNRS et collabore à l’édition numérique des Cahiers, dirigée par Michel Jarrety.

décembre 2021 :

Rien pour ce mois

novembre 2021 | janvier 2022

haut de page