Accueil > Manifestations > Séminaires > Séminaires 2015-2016 > Manuscrits francophones du Sud 2015-2016

Dernière modification : 9 janvier 2017

Manuscrits francophones du Sud 2015-2016

ITEM

 

18 mars 2016 - 14h30-16h30 - salle de conférence, site CNRS Pouchet, 59-61 rue Pouchet, 75017 Paris (métro Brochant ligne 13)

 

Du silence des manuscrits aux mouvances du livre

Daniel Maximin en dialogue avec les œuvres d’Aimé et Suzanne Césaire et d’André et Simone Schwarz-Bart

 

Attention, inscription gratuite mais obligatoire : http://bit.ly/Daniel_Maximin

 

Daniel Maximin
Crédits : Droits réservés

Daniel Maximin se propose de dire comment son œuvre littéraire s’est construite et se construit toujours en relation avec les écrivains antillais avec qui il échange. Il évoquera la genèse passionnée de la poésie et du théâtre césairien, non tant à partir des manuscrits de Césaire qui sont rares qu’en considérant les incessantes réécritures que cet écrivain dont il fut très proche opérait à l’occasion des rééditions successives de ses oeuvres. Une approche des sentiers de la création qui vaut pour le dialogue avec Aimé et Suzanne Césaire comme pour celui avec André et de Simone Schwartz-Bart

 

 

Daniel Maximin, né à la Guadeloupe, est poète, romancier et essayiste.
Il a d’abord été professeur de lettres et d’anthropologie, puis producteur-animateur de programmes francophones à Radio-France et France-Culture.  Il a été ensuite Directeur des Affaires Culturelles de la Guadeloupe de 1989 à 1997.
Au Ministère de la Culture à Paris de 1997 à 2012, il a été Commissaire général interministériel de trois manifestations nationales : Le cent-cinquantenaire de l’abolition de l’esclavage en 1998, l’Année de la Francophonie en 2006, et L’année des Outre-mer en 2011.
Il est l’auteur entre autres de trois romans : L’Isolé soleil (1981), Soufrières (1987), et L’île et une nuit (1996), publiés aux Éditions du Seuil, d’un récit autobiographique : Tu, c’est l’enfance (Éd. Gallimard, 2004. Grand prix Maurice Genevoix de l’Académie Française), d’un essai : Les Fruits du cyclone, une géopoétique de la Caraïbe (Éd. du Seuil. 2007), ainsi qu’un recueil de poèmes : L’Invention des désirades (Seuil. collection Points-poésie, 2009).

Daniel Maximin a beaucoup écrit sur son compagnonnage avec Aimé Césaire. Aimé Césaire, frère-volcan, fait le récit de ses 40 ans de dialogue avec le poète (Seuil. 2013). Un essai intitulé Césaire et Lam, insolites bâtisseurs (H.C éditions. Paris 2011) est paru dans le cadre de l’exposition Aimé Césaire, Lam, Picasso, « nous nous sommes trouvés » dont il a étéle Commissaire général. Il a également édité une anthologie illustrée : Cent Poèmes d’Aimé Césaire (éd. Omnibus avril 2009), ainsi qu’un recueil de l’œuvre de Suzanne Césaire : Le grand camouflage, Écrits de Dissidence, (Éd. du Seuil 2009 et 2015), dont il a composé une adaptation théâtrale créée en Martinique en décembre 2015 : Suzanne Césaire, fontaine solaire.

haut de page