Accueil > Manifestations > Séminaires > Séminaires 2015-2016 > Littérature et cosmopolitisme : discours, poétiques, pratiques, circulations (...)

Dernière modification : 9 janvier 2017

Littérature et cosmopolitisme : discours, poétiques, pratiques, circulations 2015-2016

THALIM

 

Vendredi 15 janvier 2016 - Immeuble Rataud - Salle 01, ENS, 45 rue d’Ulm, Paris 5e

Catherine Mazauric (Université d’Aix-Marseille / CIELAM)

Entre ethos cosmopolite et murs identitaires : une littérature « sans-papiers » ?

 

Âge « sans frontières » pour marchandises, images, idées et certaines catégories sociales (dont nombre d’intellectuels et gens de culture), ère des migrations massives, la mondialisation actuelle est aussi celle d’une assignation à la localité pour une grande partie de la population mondiale, reposant sur l’érection d’entraves légales, réglementaires, matérielles de plus en plus drastiques à sa mobilité. Dans ce contexte de transition vers un âge postnational incertain, les migrants « sans-papiers » ont pu figurer l’avènement d’un sujet transversal, être dépeints comme les hérauts emblématiques de nouveaux cosmopolitismes « par le bas ». Ces derniers constitueraient autant d’espaces de frayage avec l’altérité, de ferments pour des formes inédites de territorialité mobile et plurielle, de résistances aux biopolitiques conduites à l’échelle mondiale. L’examen d’un corpus transnational de littérature contemporaine (de la fin du XXe siècle à aujourd’hui) consacrée aux migrations illégalisées met pourtant en lumière des zones de tension entre ce possible renouvellement de l’idéal cosmopolite et l’observation de la rémanence structurelle ou de la permanence pratique de logiques identitaires vivaces venant le contrecarrer. Au-delà de la transposition du monde social, certains récits littéraires s’exercent à dire le chemin et inscrire l’entre-deux en s’attachant à formuler une éthique renouvelée du voisinage.

 

février 2023 :

Rien pour ce mois

janvier 2023 | mars 2023

haut de page