Accueil > Recherche > Projets > Axe C - Esthétiques de la translation > Le « naturalisme-monde » en questionRéceptions et recréations d’un mouvement (...)

Dernière modification : 21 avril 2017

Le « naturalisme-monde » en question
Réceptions et recréations d’un mouvement littéraire international (XIXe – XXIe siècle)

Olivier LUMBROSO – ITEM
Depuis 2017

Présentation

Encore aujourd’hui, il est fréquent de voir le naturalisme réduit à un misérabilisme et à un positivisme, limitant l’écrivain à être seulement un observateur témoin de son temps, collationnant des documents vrais. Le fait est avéré pour Zola, mais non exclusivement. Pour rendre justice à la diversité des œuvres naturalistes, à leur portée humaine et leur valeur littéraire, il est bienvenu de proposer un changement d’échelle dans l’étude de ce mouvement artistique de la seconde moitié du XIXe siècle. En effet, son rayonnement ne se réduit pas aux limites de la « Nation France ». Il suffit d’évaluer sa vitalité à l’aune de sa diffusion non seulement hexagonale mais aussi hors-frontière pour y découvrir une grande variété d’œuvres et de sensibilités artistiques. Influences, recréations voire dépassement du mouvement dessinent la cartographie des naturalismes du monde, d’expression française et en langues étrangères.

C’est cet atlas des héritages et des postérités naturalistes, si différentes chez Blasco Ibañez en Espagne, Verga en Italie, Mahfouz en Égypte, Tourgueniev en Russie, et plus près de nous, Mo Yan, en Chine qu’il s’agira d’étudier. Comment les comparer, par-delà l’étiquetage de l’histoire littéraire scolaire ? À la faveur d’un jeu de déplacements dans l’espace-temps, éclairant ce qu’on peut nommer des translations culturelles entre aires géolinguistiques francophones et étrangères, ce projet de recherche revisite le naturalisme lui-même et prend acte de son pouvoir de création trans-séculaire et international. Ainsi s’agit-il ici d’abandonner une vision stéréotypée pour ouvrir les humanités naturalistes dans le monde, sensibles aux variations de normes (esthétiques, idéologiques, sociales), aux métissages d’ordre linguistique et culturel, aux dynamiques des traductions, et aux effets de la censure.

Concrètement, seront abordées les aires naturalistes américaines, asiatiques, arabes, européennes à travers des thématiques serrées : la correspondance de Zola avec ses destinataires étrangers, les pétitions internationales autour de l’affaire Dreyfus, les œuvres naturalistes dans les manuels FLE.

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

haut de page