Accueil > Recherche > Projets > Axe D - Histoire des sciences > Histoire des sciences et transferts des savoirs Les travaux de Gérard Simon (...)

Dernière modification : 9 mars 2018

Histoire des sciences et transferts des savoirs
Les travaux de Gérard Simon et d’Yves Bouligand à la lumière de leurs archives

Nathalie QUEYROUX – CAPHÉS
2015

  Sommaire  

 « Gérard Simon »

En collaboration avec le Pr. Édouard Mehl (Université de Lille)

La collaboration du laboratoire STL (UMR-8163 « Savoirs, Textes et Langage », Université de Lille 3) et du CAPHÉS s’est imposée comme une évidence, et comme la meilleure configuration possible dès lors que nous souhaitions travailler autour de l’œuvre de Gérard Simon, ancien membre de l’UMR Savoirs & Textes, Professeur à l’Université de Lille, et dont les archives ont été déposées et inventoriées au CAPHÉS (fin 2009). Le travail d’archivage et l’indexation du fonds permettaient en effet d’accéder à des documents inédits et, réciproquement, l’intérêt des chercheurs pour l’œuvre de G. Simon permettait de mettre en valeur ce fonds.

La journée du 7 octobre 2015, accueillie par Nathalie Queyroux et dont l’organisation scientifique a été assurée par Édouard Mehl (Professeur de philosophie moderne et histoire des sciences, Université de Lille), a permis d’entendre plusieurs contributions. Isabelle Pantin, Delphine Bellis, Philippe Hamou, Édouard Mehl, Sabine Rommevaux sont intervenus autour de l’œuvre de Gérard Simon, mettant en avant l’originalité de son épistémologie, dont ils ont abordé différents aspects à partir de l’histoire de l’astronomie, de l’astrologie, de l’optique, plus spécifiquement de la théorie de la vision et, enfin, l’histoire des mathématiques. S’appuyant sur des outils bibliographiques, Nicolas Roudet a évalué l’impact des travaux de Gérard Simon au niveau national et international. Enfin, la journée a été complétée par une brève présentation du fonds imprimé et des archives de Gérard Simon par Nathalie Queyroux, présentation accompagnée par une exposition installée dans la salle de lecture du Centre documentaire du CAPHÉS, permettant d’exposer au public une partie des collections et du fonds Simon.

Parallèlement à cette journée et dans son prolongement immédiat, un projet éditorial est en cours, qui aboutira à l’édition de la partie optique de la thèse de G. Simon (Structures de pensée et objets du savoir chez Kepler, 1976) non éditée dans le livre issu de la thèse Kepler, astronome, astrologue. De plus, une exposition virtuelle autour du fonds Gérard Simon sera mise en ligne fin 2016 pour prolonger l’exposition temporaire présentée le 7 octobre.

La réussite de cette journée amène les organisateurs (Édouard Mehl, Nathalie Queyroux) à donner une suite à cette collaboration très fructueuse pour tous. Une journée d’études sur « la question de la rationalité du fondement au XXe siècle : de la mathesis à l’épistémè », est envisagée pour le mois d’octobre 2016.

Lecture
Vidéo(s) de l’événement

 

juillet 2019 :

Rien pour ce mois

juin 2019 | août 2019

haut de page