Accueil > Recherche > Projets > Axe A - Cultures et périphéries > Fonctions et formats du portrait antique

Dernière modification : 20 juillet 2018

Fonctions et formats du portrait antique

François QUEYREL – AOrOc
Depuis 2017

  Sommaire  

 Description

Le colloque organisé à Paris les 20-21 octobre 2017 sur « Formats et fonctions du portrait antique » par François Queyrel (labex TransferS, EPHE/PSL) et Dietrich Boschung (Collège international Morphomata, Université de Cologne) s’inscrit dans une série soutenue depuis le début par le labex TransferS et Morphomata qui étudie systématiquement les phénomènes de transferts culturels à l’œuvre dans le portrait antique. Il fait suite à un colloque inaugural à Paris sur « Images du pouvoir : le portrait grec et son utilisation dans le monde antique » (2-3 octobre 2014, publié en 2017) et à un colloque sur « le portrait dans l’Antiquité comme phénomène de masse » (Cologne, 16-18 novembre 2016, actes en cours de publication). Le colloque de 2017 a étudié les missions auxquelles a répondu le portrait à l’époque hellénistique et à l’époque impériale et les médias ou formats auxquels on a eu recours. Il a ainsi prolongé des études consacrées à l’exposition publique des statues de souverains et permis de compléter les résultats obtenus en 2016, où on a traité de l’utilisation du portrait dans le domaine funéraire : la réflexion a été cette fois centrée sur d’autres fonctions du portrait, pour lesquelles des formats et des médias propres ont en partie été développés. Ces transferts de modèles et de formes s’appréhendent dans le format et la fonction du portrait. Pour la publication des actes la date limite de remise des textes a été fixée à l’automne 2018.

 
octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019

haut de page