Accueil > Recherche > Projets > Axe D - Histoire des sciences > Archives d’un médiéviste : André Pézard

Dernière modification : 22 mars 2015

Archives d’un médiéviste : André Pézard

Michèle GALLY – CAPHÉS
2014

  Sommaire  

 Résumé

André Pézard, décédé en 1984, a profondément marqué les études et la réception de Dante en France, par ses études et particulièrement par sa traduction intégrale des œuvres de Dante en 1965 (La Pléiade). Cette traduction a la particularité d’adopter en langue cible une langue française en quelque sorte inédite, entre langue moderne et langue ancienne qui veut rendre compte au plus près du travail de Dante lui-même sur la langue toscane de son temps. Mais Pézard est aussi un témoin et un écrivain de la Première Guerre mondiale et en cela intéresse les historiens comme les généticiens du texte littéraire. Il se trouve en effet que les archives conservées à l’IMEC ont été transférées aux Archives Nationales et complétées par des papiers, carnets, brouillons d’inédits encore récemment conservés dans sa maison de Brantes. Ces très riches documents qui portent témoignage des processus de créations aussi bien poétiques et fictionnels que scientifiques de Pézard seront au centre des interventions de ce colloque et ce autour de trois champs d’analyses : le témoignage et la mise en récit de La Première Guerre ; la figure et la stature du « médiéviste » ; les enjeux et les problématiques de la traduction de l’ancien vers le contemporain, d’une langue à une autre. Il s’agit de susciter des travaux de recherche à partir de ces documents inédits au croisement de la génétique, de l’historiographie de la discipline médiéviste, des problématiques linguistiques de la traduction.

 

haut de page