Accueil > Manifestations > Séminaires > Séminaires 2016-2017 > Transferts culturels 2016-2017

Dernière modification : 21 juillet 2017

Transferts culturels 2016-2017

Pays germaniques

 

5 mai 2017

Histoire des musées en Europe centrale

 

Daniel Baric, Tours : Musées et sociétés en Autriche-Hongrie : entre politiques scientifiques impériales et aspirations locales, l’exemple du Landesmuseum de Sarajevo

Durant les dernières décennies de son existence, l’Empire austro-hongrois a favorisé l’émergence sur tout son territoire d’institutions scientifiques à vocation régionale. Ainsi, le Landesmuseum de Sarajevo, bâti et organisé sur le modèle d’établissements viennois, avait vocation à disséminer un savoir-faire élaboré à l’université de Vienne. En Bosnie-Herzégovine, province occupée en 1878, annexée en 1908, l’implantation et la réception de cette science de langue allemande revêtait un enjeu aussi bien scientifique que politique. La recherche d’une cohésion supranationale se heurtait cependant à des aspirations centrifuges. L’examen du musée fondé à Sarajevo en 1884 permet d’appréhender une réalité complexe, dans laquelle les transferts culturels sont soumis à des tutelles administratives dédoublées (à Vienne et Budapest), elles-mêmes en situation de concurrence, face à des acteurs scientifiques locaux sollicités par des puissances étrangères (en particulier la Serbie). À travers la figure exemplaire de Carl Patsch (1865-1945), premier archéologue en charge des antiquités bosniaques (dont l’autobiographie doit paraître en 2017), se dessine la cartographie d’une science qui s’élabore en étroite interaction avec les instructions de Vienne, mais aussi avec la population locale. La présentation replacera le musée de Sarajevo dans le contexte impérial à la veille et au-delà de la césure de la Première Guerre mondiale, en interrogeant la permanence d’une empreinte multinationale dans la science de l’Antiquité développée au sein des États successeurs de l’Autriche-Hongrie.

 

Matthew Rampley, Birmingham : Civic, National and Imperial : Museums and Cultural Politics in Austria-Hungary

In the mid-19th century Austrian cultural officials looked with envy at what they regarded as the ordered state of the museum world in France. It was a symptom, they believed, of the advanced nature of French science as well a sign of the rational basis on which cultural policy was devised. When the Museum for Art and Industry was founded in 1864 in Vienna, one of its aims was to introduce a similar system in Austria, with a network of regional museums tied to the co-ordinating institution in the capital. Yet how successful was this policy ? Did it manage to overcome the cultural and political diversity of Austria-Hungary ? This lecture tries to answer that question by comparing the Museum for Art and Industry in Vienna with the design museums in regional cities elsewhere in the Empire.

 

août 2020 :

Rien pour ce mois

juillet 2020 | septembre 2020

haut de page