Accueil > Recherche > Professeurs invités > Invités 2016-2017 > Ourania POLYCANDRIOTI

Dernière modification : 10 mars 2017

Ourania POLYCANDRIOTI

Fondation Nationale de la Recherche Scientifique (Grèce)
Invitée de Pays Germaniques - janvier 2017

Ourania POLYCANDRIOTI - Invitée du labex TransferS - janvier 2017

Durant janvier 2017, le labex TransferS et Servanne Jollivet (Pays Germaniques) accueillent Ourania POLYCANDRIOTI, Directrice de recherches à l’Institut de recherches historiques (section de recherches néohelléniques), Fondation Nationale de la Recherche Scientifique (Grèce).

 

Traductions, éditions et transferts culturels entre la France et la Grèce

 

Traductions, éditions et transferts culturels au temps de crise. Le cas de la France et de la Grèce pendant les années 1940-1975

Play Vendredi 13 janvier - 9h30-12h30 - ENS, salle Pasteur (45 rue d’Ulm, pavillon Pasteur) - Dans le cadre du séminaire Transferts culturels

Le rôle particulier des institutions, professeurs, traducteurs et éditeurs en tant que vecteurs culturels est évident pour quiconque étudie les transferts culturels. L’importance de ces médiateurs pour la diffusion des œuvres littéraires et des idées, la formation du contexte et les formes de réception, ainsi que les politiques de traduction, les politiques éditoriales et culturelles est particulièrement significative pendant les périodes de crise (guerres, crises sociales et politiques, dictatures etc.), au cours desquelles les censures diverses, les interdictions ainsi que les choix éditoriaux apportent des dimensions nouvelles aux multiples interactions culturelles (politisation de la littérature, manipulations et appropriations diverses, corrélations idéologiques, constitution de réseaux, etc.). Nous nous proposons d’approfondir ces questions en mettant en lumière les rapports entre la France et la Grèce, pendant la période mouvementée des années 1940-1975, et notamment en étudiant le rôle des institutions telles l’Institut français et l’École française d’Athènes ainsi que les activités de certains personnages tels Roger Milliex, Robert Levesque, Jean Ballard, et d’autres.

 

Médiateurs culturels – Prosopographies : Aristote Kourtidis (1858-1928) pédagogue et traducteur

Vendredi 27 janvier - 10h-12h - ENS, salle Pasteur (45 rue d’Ulm, pavillon Pasteur)

« Les traducteurs et les enseignants spécialistes d’une aire culturelle étrangère » [1] constituant des vecteurs de transferts, au même titre que la circulation de livres et d’autres biens culturels, le séminaire proposé se focalisera sur un acteur culturel, pédagogue – enseignant et traducteur grec. Il s’agit d’une approche biographique, articulée autour d’individus considérés comme vecteurs de transferts culturels, pour aborder à travers ceux-ci les différentes formes de médiation et les institutions qu’ils représentent, le contexte général qui à la fois conditionne les activités de ces vecteurs de transferts. La biographie est donc ici mobilisée en tant que méthode historiographique à condition que le contexte dans lequel (et sur lequel) agit le personnage en question soit aussi mis en valeur dans l’interprétation des transferts culturels entre les deux entités culturelles.

Aristote Kourtidis (1858-1928), pédagogue grec, originaire de Thrace ottomane, formé à Istanbul, de culture française et diplômé de psychologie et de pédagogie en Allemagne, est le premier écrivain pour enfants en Grèce et le premier rédacteur en chef de la revue la plus importante dans ce domaine, Diaplasis ton Paidon (Formation des enfants). Aristote Kourtidis incarne une catégorie de pédagogues à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, assez connus à leur époque mais pratiquement inconnus aujourd’hui, à la fois admiratifs de l’Occident et de la tradition grecque, qui ont travaillé pour la consolidation de l’idéologie dominante d’une bourgeoisie éduquée et éclairée et assuré la transition vers le XXe siècle. Kourtidis, parallèlement à son travail de pédagogue et d’écrivain pour enfants, a fait un grand nombre de traductions, publiées surtout dans la presse quotidienne et périodique. Les textes traduits sont soit des textes littéraires soit des textes qui portent sur la pédagogie, l’art et autres matières encyclopédiques et étaient adressés à tous les membres de la famille. Au cours du séminaire, nous allons éclairer et commenter les choix spécifiques de Kourtidis en matière de traduction dans le cadre culturel de son époque. Parmi les questions qui seront discutées nous mettrons particulièrement l’accent sur les modes d’adaptation des textes provenant des contextes culturels divers aux besoins nationaux et à des principes pédagogiques spécifiques, à une époque pendant laquelle la consolidation culturelle et identitaire de la nation était une nécessité primordiale.
Le matériel de ces séminaires sera fondé sur la monographie : Ourania Polycandrioti, Aristote Kourtidis (1858-1928). La formation des Grecs, Athènes, IRN/FNRS, 2011, 430 p.

 


[1Michel Espagne, « La notion de transfert culturel », Revue Sciences/Lettres, 1 | 2013, http://rsl.revues.org/219 DOI : 10.4000/rsl.219.

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

haut de page