Accueil > Recherche > Projets > Axe B - Penser en langues et traduire > Marqueurs de changement de topique de discours

Dernière modification : 3 avril 2017

Marqueurs de changement de topique de discours

Michel CHAROLLES – Lattice
2014-2016

  Sommaire  

 Présentation

En linguistique, la notion de topique s’emploie aussi bien à propos des phrases que des discours. Appliquée à la phrase, elle désigne ce sur quoi porte son contenu informationnel, lequel contenu correspond, le plus souvent, au référent exprimé par le sujet. Appliquée au discours, la notion est utilisée, de façon plus large, pour rendre compte du fait que les échanges parlés aussi bien que les textes développent un propos dont on s’attend à ce qu’il soit suivi et ne saute pas, sans ménagements, du coq à l’âne. Ces attentes interprétatives sont suffisamment générales et bien documentées par les travaux sur la cohérence/pertinence des discours, pour que l’on fasse l’hypothèse que toutes les langues mettent à la disposition des sujets des expressions ayant pour vocation de signaler et de faire passer les énoncés dont le contenu s’écarte peu ou prou du topique de discours en cours au moment où ils sont produits. Le projet soumis vise à rassembler des chercheurs travaillant sur les marqueurs dévolus (en tout ou partie) au signalement des changements de topique de discours en français (parlé et écrit contemporain et ancien) et en comparaison avec d’autres langues.

 

Participants au projet

  • UMR Lattice ENS Paris : Myriam Bouveret, Shirley Carter-Thomas, Michel Charolles, Benjamin Fagard, Catherine Fuchs, Pierre Le Goffic, Sophie Prévost, Laure Sarda.
  • Université de Caen : Véronique Lenepveu
  • Université de Toulouse Le-Mirail : Marie-Paule Péry-Woodley
  • Université de Tours : Paul Isambert
  • Université de Leuven : Béatrice Lamiroy
  • Université de Mons : Gudrun Vanderbauwhede
  • Université de Cologne : Peter Blumenthal

 

novembre 2017 :

octobre 2017 | décembre 2017

haut de page