Accueil > Recherche > Projets > Axe A - Cultures et périphéries > Identités et spécificités des cultures d’Afrique antique

Dernière modification : 2 octobre 2018

Identités et spécificités des cultures d’Afrique antique

Véronique BROUQUIER-REDDÉ – AOrOc
Depuis 2012

  Sommaire  

 Présentation

Le programme consacré à l’étude des spécificités culturelles des régions numide et maurétanienne examine la manière dont leur identité se forge au contact des cultures phénicienne, grecque, punique et romaine. L’analyse diachronique articulée à une enquête ethno-archéologique s’étend sur une longue période dès le VIIIe s. av. J.-C. et jusqu’au Moyen Âge entre le IXe et le XIVe siècle. La réflexion s’appuie sur les recherches récentes ou en cours entreprises dans le cadre des activités de l’AOrOc, en partenariat avec les institutions du Maghreb, au Maroc (INSAP) – en particulier à Kouass, Banasa, Lixus et Volubilis –, en Algérie (CNRA) – à Lambèse et Sétif –, en Tunisie (INP) – à Dougga et Jebel Oust (collaboration avec le Collège de France) – et en Libye – à Leptis Magna. Elles révèlent la pénétration des influences méditerranéennes dans le nord de l’Afrique, les spécificités régionales et la survivance de traditions locales anciennes.

Les volets recherche, formation et valorisation se déclinent à l’échelle du territoire du Maghreb antique, d’une province ou d’un site. Ces travaux sont essentiels car ils participent à la documentation et à l’étude d’un patrimoine à sauvegarder.

À partir des résultats des fouilles entreprises au Maroc, en Algérie, et en Tunisie, une étude des vestiges mis au jour examine en particulier l’organisation spatiale des sanctuaires et de l’habitat, les systèmes constructifs, le décor et leur mise en œuvre sur une longue durée. L’artisanat, les productions et les échanges sont analysés à partir des typo-chronologies du mobilier céramique. Un système d’information géographique, élaboré en croisant les données paléoenvironnementales, restitue les cartes thématiques et chronologiques de trois secteurs de la carte archéologique du Maroc antique, et répond aux enquêtes que nous y avons menées. Un projet analogue est en cours en Algérie.

 

Liste des membres

  • AOrOc : Ch. Bailly, C. Balmelle, N. Brahmi, V. Bridoux, V. Brouquier‑Reddé, P. Cuzel, S. Leclercq, P.‑Y. Lambert, M.‑J. Leroy, A.‑A. Malek, Fl. Monier, J.‑P. Darmon, G. Di Vita-Evrard, É. Lenoir.

  • Autres membres : M. Bonifay, C. Damay, D. Foy, S. de Larminat, Y. Maligorne, K. Marmouri, T. Mukai, F. Poupon, E. Rocca.

  • Membres associés : Y. Aibeche (invité TransferS en 2016), B. Aziz, Z. Bachi, A. Bensalem, S. Bensafia, L. Cheikh‑Lounis, M.-Ch. Hamza, S. Slimani, H. Touali (Algérie) ; A. Akerraz, R. Arharbi, A. El Khayari, H. Hassini, A. Ichkhakh (invité TransferS en 2016), M. Kbiri Alaoui, H. Naji (Maroc) ; H. Abidi, S. Aounallah, H. Baklouti, H. Ben Rhomdane, H. Ben Slimene, M. A. Chehidi, A. Chérif, K. Ferjani, F. Haddad, S. Hafiane Nouri, A. Miled, N. Nasr, A. Riahi, Y. Sghaier, M. Tahar (invité TransferS en 2018), F. Touj, M. Yahyaoui (Tunisie).

Partenaires 

  • Campus France : Partenariat franco-tunisien Hubert Curien Utique 2018-2020
  • Centre Jacques Berque, Rabat
  • Centre National de la Recherche Archéologique, Alger (Algérie)
  • Direction du Patrimoine culturel, Rabat (Maroc)
  • Institut National des Sciences du Patrimoine (INSAP), Rabat (Maroc)
  • Institut National du Patrimoine (INP), Tunis (Tunisie)
  • Institut Français de Tunis
  • Ministère de la Culture, Alger (Algérie)
  • Université de Sétif 2 (Algérie)
  • Wilaya/APC, Tazoult (Algérie)

 

novembre 2018 :

octobre 2018 | décembre 2018

haut de page