Accueil > Recherche > Projets > Axe C - Esthétiques de la translation > Échanges et circulations dans le champ de l’art arts du spectacle, arts (...)

Dernière modification : 5 novembre 2018

Échanges et circulations dans le champ de l’art
arts du spectacle, arts visuels, littératures

Laetitia ZECCHINI – THALIM
Depuis 2011

 Projets achevés

 

Transculturalité du jeu. La transmission et la transformation du Système de Stanislavski aux États-Unis (projet clos en 2015) (Marie-Christine Autant-Mathieu)

Co-direction d’un programme franco-russe sur le rapport à l’étranger dans la culture et les arts soviétiques quia donné lieu à deux tables rondes à Paris et à Moscou et à un colloque international en octobre 2013. La publication qui en a résulté a paru fin 2014 aux Presses Universitaires du Septentrion (soutien TransferS) : L’Étranger dans la littérature et les arts soviétiques.

Un deuxième projet a porté sur la transculturalité du jeu, à partir de l’exemple du système de formation de l’acteur mis au point en Russie au début du XXe siècle par l’acteur et metteur en scène Konstantin Stanislavski. Pour rassembler la documentation nécessaire, quatre missions ont été effectuées à New York et Moscou. Les résultats de ces recherches ont été exposés dans des conférences, en France, au Brésil, à Pékin, et dans des chapitres d’ouvrages.

En relation avec la thématique de la transculturalité du jeu, co-direction d’un ouvrage international sur un disciple de Stanislavski, Michael Chekhov qui a constitué sa propre méthode à partir de l’enseignement de son maître et l’a diffusée dans plusieurs pays d’Europe avant de s’installer aux États Unis : Companion to M. Chekhov (Routledge, 2015).

Marie-Christine Autant-Mathieu a co-animé avec Laetitia Zecchini le séminaire commun d’ARIAS « Transculturalité des arts » en 2012.

 

Voyages et exils au cinéma. Rencontres de l’altérité (projet achevé en 2017) (Patricia-Laure Thivat)

L’ouvrage Voyages et exils au cinéma, rencontres de l’altérité paru en février 2017 aux Presses Universitaires du Septentrion (avec le soutien de TransferS) s’intéresse aux phénomènes d’hybridation entre cultures au cinéma, sans restriction géographique (cinéma américain, italien, libanais, japonais, indien etc.). Avec comme toile de fond, le voyage et l’exil des cinéastes comme sources de transferts culturels et esthétiques, il observe le voyage et l’exil comme thème(s) cinématographique(s) et propose une vision diversifiée de la rencontre entre autochtones et nouveaux arrivants. Dans un monde globalisé mais qui continue de s’interroger sur la mixité culturelle et le sens de la nation, le cinéma reflète les cultures plurielles mais aussi les replis communautaires, les phénomènes d’imprégnation et de domination culturelle. La caméra se désigne alors comme acteur, témoin et exégète des ces processus qui, s’ils ont une longue histoire et se développent tout au long du XXe siècle, culminent dans notre temps présent.
Une traduction de l’ouvrage en portugais est prévue en 2018.

 

Autour des théâtres documentaires (projet achevé en 2017) Béatrice Picon-Vallin

Le projet, développé entre 2011 et 2015, a consisté à élaborer l’histoire de la notion de « théâtre documentaire » : définitions et emprunts ; traduction, interprétation et translation ; migrations des termes d’un espace culturel à un autre – Meyerhold, Piscator, Weiss, théâtres du XXe siècle et théâtres contemporains – ; actualité des termes, des métiers et des genres ; rapports au document, à l’histoire, à la presse, à l’information, à la fiction. La recherche se fonde sur des études de cas (spectacles, expériences des compagnies et des artistes), choisis en Europe et dans le monde. Un ouvrage co-dirigé avec Erica Magris (Paris VIII) rassemble les résultats de ce travail, il paraîtra en 2018 aux éditions de l’Entretemps (soutien TransferS).

haut de page