Accueil > Manifestations > Colloques > Colloques 2012-2013 > Bien écrire/mal écrire Écrire en périphérie de la norme (écrivains plurilingues, (...)

Dernière modification : 2 mars 2017

Bien écrire/mal écrire
Écrire en périphérie de la norme (écrivains plurilingues, écrivains « francophones »)

Journée d’étude

Vendredi 16 novembre 2012

ENS, Paris

 

Organisation : Olga Anokhina, Florence Davaille, Hervé Sanson (ITEM)

 

L’étude des interactions entre les langues et celle des divers phénomènes linguistiques repérables dans le champ des littératures francophones constitue un axe d’investigation récurrent dans les recherches universitaires. Depuis ces travaux et les résultats déjà capitalisés, nous nous proposons d’interroger la problématique suivante : dans le rapport à une norme linguistique, que signifie le fait de « bien écrire », et conjointement celui de « mal écrire » ?

Cette question de l’évaluation d’une écriture par rapport à une norme s’est posée en France de façon récurrente puisque même des « écrivains nationaux », tels Hugo, Zola ou Stendhal, ont pu être considérés à leur époque, comme l’illustration par excellence du « mal écrire » ! Nous souhaitons envisager ici la question en ce qui concerne les écrivains plurilingues ou les écrivains pratiquant un autre français que celui de la France.

haut de page