Accueil > Manifestations > Colloques, journées d’étude > Colloques 2015-2016 > Statuts personnels et main d’oeuvre en méditerranée hellénistique

Dernière modification : 21 février 2017

Statuts personnels et main d’oeuvre en méditerranée hellénistique

Colloque international

  Sommaire  

 Personal status and workforce in the Hellenistic Mediterranean

 

Statuts personnels et main d'oeuvre en méditerannée hellénistique
Crédits : vice versa

17 & 18 mars 2016

Clermont-Ferrand
Maison des Sciences de l’Homme

 

Organisation

  • Stéphanie Maillot (Université Blaise Pascal, EA 1001 CHEC)
  • Julien Zurbach (École normale supérieure, UMR 8546 AOrOc)

 

Ce colloque veut croiser l’histoire du travail et l’histoire des statuts personnels dans la Méditerranée antique hellénistique. Les statuts (citoyen, étranger, esclave et bien d’autres) sont des positions juridiques définies par un faisceau de droits et de devoirs. Selon une opinion courante, l’époque hellénistique serait celle d’une nouvelle diversification du « spectre des statuts », après la polarisation entre liberté et esclavage à l’époque classique. Il s’agira de préciser cette diversité des statuts personnels et surtout d’articuler cette histoire sociale et politique à l’histoire économique en s’attachant à leur contenu économique (droits de propriété, de mariage, de succession…). Les points critiques seront le devenir des formes de travail hilotique et la critique de la notion de dépendance collective ; le développement et la formalisation d’associations comme groupes de travail ; l’articulation entre travail et dette ; l’affirmation des obligations de travail des esclaves affranchis ; et enfin la nature de ce qu’on peut entendre par travail libre. Le cadre géographique de cette étude est le monde grec des cités, sur lequel l’historiographie récente a négligé ces problèmes, avec des contributions comparatistes sur Rome et l’Italie, le Proche-Orient, l’Égypte.

This colloquium should establish a new relationship between workforce history and the history of personal statuses in the Hellenistic Mediterranean. Personal statuses (citizen, foreigner, slave and many others) are juridically defined bundles of rights and obligations. A current view is that the Hellenistic period would see a new diversification of the ‘status spectrum’ after a high polarization between slavery and freedom in the Classical period. Our aim is to find a better definition of this diversity of personal statuses and before all to find a way to articulate this social and political history with economic history through the economic significance of statuses (property rights, marriage, inheritance…). Critical points should be the evolution of Helotic forms of work and the critical approach to the notion of collective dependency ; the development and formalization of associations as groups of workers ; the relation between work obligations and debt ; the new importance of work obligations imposed on freedmen ; and the nature of a free workforce. The geographical framework is the world of the Greek cities, where recent research has neglected these questions ; there will be comparative openings on Rome and Italy, the Near East, Egypt.

 

haut de page