Accueil > Recherche > Publications > Publications 2017 > Utopie et TyrannieRepenser l’histoire du socialisme européenVoyage dans les (...)

Dernière modification : 10 octobre 2017

Utopie et Tyrannie
Repenser l’histoire du socialisme européen
Voyage dans les archives Élie Halévy

Michele Battini
Traduction d’Éric Vial

Utopie et Tyrannie. Repenser l'histoire du socialisme européen. Voyage dans les archives Élie Halévy
Crédits : Édition Rue d’Ulm

Selon les néolibéraux, l’utopie mène à la tyrannie, et toute législation sociale est l’ennemie de la liberté. De Hayek à Furet en passant par Aron, ils se sont souvent référés à Élie Halévy et à ses travaux. Or les « Papiers Halévy » déposés à la bibliothèque de l’École normale supérieure permettent de montrer que l’auteur de L’Ère des tyrannies n’a, lui, jamais exclu la possibilité d’associer le socialisme et la liberté. Ils fournissent ainsi les pistes d’une exploration aux sources du mouvement ouvrier, mettant en lumière l’opposition entre un autoritarisme nostalgique de corporations, proche de Bonald, et la volonté d’étendre les libertés des modernes jusque dans le domaine du travail. Ils permettent de reparcourir les œuvres de John Stuart Mill, Saint-Simon, Marx, Proudhon, de confronter le souci de justice sociale à la pensée de Mauss ou de Polanyi, de renvoyer aux lectures de Machiavel et de Rousseau, à Tocqueville et à Arendt, ainsi qu’à la réflexion des classiques – à commencer par Xénophon – sur la nature de la tyrannie.

 

Michele Battini, né en 1952, est professeur d’Histoire contemporaine à l’université de Pise ; il a été chercheur ou professeur invité à l’Internationaal Instituut voor Sociale Geschiedenis d’Amsterdam, à l’ENS (Paris), à l’université de Marseille-Aix en Provence, à Columbia University et à l’Université hébraïque de Jérusalem. Il a notamment publié L’Ordine della Gerarchia. I contributi reazionari e progressisti alle crisi della democrazia in Francia 1789-1914 (Bollati Boringhieri, 1995), Guerra ai civili. Occupazione Tedesca e Politica del Massacro – Toscana 1944 (Marsilio, 1997), The Missing Italian Nuremberg : Cultural Amnesia and Postwar Politics (Palgrave Mc Millan, 2007), Il socialismo degli imbeccili. Propaganda, falsificazione, persecuzione degli ebrei (Bollati Boringhieri, 2010, trad. Socialism of Fools : Capitalism and Modern Antisemitism, Columbia UP, 2016).

Éric Vial, professeur d’Histoire contemporaine à l’université de Cergy-Pontoise, est spécialiste de l’histoire de l’Italie au XXe siècle, en particulier de l’émigration italienne en France, d’où des incursions dans l’histoire politique française. Il a publié entre autres La Cagoule a encore frappé – L’assassinat des frères Rosselli (Larousse, 2010) et De Gaulle. Portrait-mosaïque (Champion, 2017), codirigé Présages, prophéties et fins du monde, de l’Antiquité au XIXe siècle (L’Amandier, 2014) et L’Uchronie : l’Histoire telle qu’elle n’a pas été, telle qu’elle aurait pu être (L’Œil, 2016), dirigé Jean Moulin, l’âme de la Résistance et Léon Blum. Républicain, démocrate et socialiste (Garnier classiques, 2012). Aux éditions Rue d’Ulm, il a traduit et présenté dans la même collection « Italica » des textes de Piero Gobetti, Libéralisme et révolution antifasciste (2010), puis traduit et préfacé l’ouvrage de Sabino Cassese, L’Italie, le fascisme et l’État (2014).

 

M. Battini. Utopie et Tyrannie. Repenser l’histoire du socialisme européen. Voyage dans les archives Élie Halévy. Trad. E. Vial. Paris : éditions Rue d’Ulm, 2017, 316 p. ISBN 978-2-7288-0575-4

haut de page