Accueil > Manifestations > Séminaires > Séminaires 2017-2018 > Transferts culturels 2017-2018

Dernière modification : 2 octobre 2018

Transferts culturels 2017-2018

Pays germaniques

 

15 décembre 2017

La construction de la « personnalité scientifique » en situation interculturelle

N.B. exceptionnellement la séance débutera à 10h

 

Herman Paul (Leyde) : “Scholarly personae” in the history of Orientalism 1870-1930

In 1884, the Lebanese philologist Ibrahimal-Yaziji (1847-1906) filed a typical complaint about European Oriental studies in reproaching the then just-deceased Reinhart Pieter Anne Dozy (1820-1883) for never having visited the Middle East. How could Dozy or any of his colleagues in Europe claim Arabic expertise without ever having heard the language spoken on the street or sought the opportunity to meet and learn from native speakers ? By the 1880s, such complaints were voiced not only in the Middle East, but also among such younger European Orientalists as Ignac Goldziher (1850-1921) and Martin Hartmann (1851-1918). Recent scholarship mostly treat this late 19th-century dissatisfaction with “armchair philology” as indicative of a paradigm shift that took place in various branches of Orientalist studies. What has remained unaddressed so far, is the question how the idea and reality of “being an Oriental scholar” changed in tandem with this emergence of new research questions and dissociation from strictly philological methods.
Historians of science have recently developed the concept of scholarly personae to capture such different, overlapping, and sometimes conflicting templates of “scholarly selfhood” that scholars developed, tried to appropriate, and sought to instill in their students. Scholarly personae are more than individual performances of identity : they are models, either past or present, inherited or invented, of what it takes to be a scholar. Individual scholars find themselves confronted with a variety of such models, which they accept, reject, revise, or merge in other to fit their own situation. This is particularly the case in moments of encounter between different cultures, intellectual schools or religious traditions, which increase the number of available personae and/or habits. Basing on a collective volume (Brill, forthcoming 2017), this presentation will interrogate to what extent the “persona” concept can help us conceptualize the agreements and disagreements among Orientalists, with a focus on the period between 1870 and 1930.

 

Pascale Rabault-Feuerhahn (Paris) : La dialectique entre philologie de cabinet et traditions indigènes au prisme de la notion de « Scholarly persona » : l’exemple des indianistes allemands en Inde britannique

Depuis plusieurs années, la question des « informateurs indigènes » a pris une importance croissante dans les travaux sur l’histoire de l’orientalisme. Cessant d’être une catégorie anonyme et homogène, ceux-ci sont de plus en plus appréhendés à travers leurs trajectoires singulières ; leur rôle scientifique comme leur statut social sont décrits de manière plus fine et plus individualisée. Dans le sillage de l’histoire transnationale, les collaborations entre savants d’Orient et d’Occident commencent aussi à être abordées en termes de rencontres interculturelles. Le regard se tourne ainsi vers les formes de l’interaction, ses circonstances et ses résultats (en termes de production de nouveaux savoirs et de transferts méthodologiques par exemple).
Bien que sa définition fasse encore l’objet de débats, la notion de 3scholarly persona3 offre des perspectives pour prolonger ce type d’étude. Elle invite en effet à ne plus envisager les acteurs de la rencontre comme deux entités stables et bien définies, mais au contraire comme suivant chacun une trajectoire de construction personnelle et professionnelle. La rencontre peut dès lors être envisagée comme un point de jonction de ces deux trajectoires. Celles-ci la déterminent, mais sont aussi modifiées par elle en retour.
Nous nous pencherons ici sur le cas des indianistes allemands enrôlés par le gouvernement britannique pour diriger des établissements d’enseignement supérieur en Inde dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Nous nous intéresserons en particulier aux négociations d’identité en jeux dans les coopérations scientifiques et verrons qu’elles se jouent à de multiples niveaux : savant, mais aussi religieux, culturel et politique.

 

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019

haut de page