Accueil > Recherche > Projets > Axe A - Cultures et périphéries > Reconstruire une mosaïque à partir de son puzzle !Etude et contextualisation (...)

Dernière modification : 21 avril 2017

Reconstruire une mosaïque à partir de son puzzle !
Etude et contextualisation pour le public de musées

Frédérique MARCHAND-BEAULIEU – AOrOc
Depuis 2017

Projet en collaboration avec
Komait ABDALLAH
(chercheur associé à l’AOrOc)

 

Présentation

La mosaïque fait l’objet de très nombreuses études, qu’elles soient d’ordre général ou bien spécifique au sein de la connaissance du monde antique et romain en particulier. Elle est étudiée pour ses qualités stylistiques, techniques mais également historiques et devient un élément essentiel dans les études des édifices, en lien étroit avec l’architecture. Ce sont ces spécificités que nous voulons montrer au public des musées à travers notre projet.

Lors de la construction ou du réaménagement de certains musées, la priorité des conservateurs était, autrefois, de faire restaurer au mieux les mosaïques et de les exposer en utilisant au maximum les espaces des musées ce qui explique la segmentation de grands tapis de mosaïques atteignant parfois plusieurs dizaines de mètres carrés. Les responsables n’avaient pas forcément eu l’occasion ni la place de les exposer tels qu’ils l’étaient lors de leur découverte. Il aurait fallu pour cela des moyens suffisants afin d’organiser des études et l’espace nécessaire pour des installations parfois imposantes.

Aujourd’hui, nous aimerions proposer au public une lecture plus globale de certaines mosaïques qui sont exposées de façon aléatoire dans certains musées. Après étude des archives (croquis, photos in situ ou journaux de fouilles) et des tapis exposés nous avons pu, pour plusieurs sites syriens, proposer des reconstitutions des pavements dans leur contexte architectural. Nous aimerions aujourd’hui le proposer à différents musées

Deux aspects sont liés et indissociables pour notre travail : l’étude des pavements et de l’architecture (volet recherche) ainsi que le travail sur les archives et la restitution (volet numérique) Notre objectif est de valoriser la collaboration entre conservateurs, restaurateurs, architectes et archéologues en développant une muséographie scientifique proche du public autour de la création d’un panneau de présentation des mosaïques exposées et conservées.

En fonction des impératifs muséographiques du musée qui nous accueille, nous réaliserons un ou plusieurs panneaux explicatifs avec un plan contenant les mosaïques réinstallées dans leur contexte architectural et des images et textes illustrant notre démarche scientifique. Ce travail effectué, il sera un élément utile lors de réaménagements ou de travaux des collections.

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

haut de page