Accueil > Recherche > Projets > Axe A - Cultures et périphéries > Milet (Ionie) entre Egée et Anatolie

Dernière modification : 15 juin 2018

Milet (Ionie) entre Egée et Anatolie

Julien ZURBACH – AOrOc
Depuis 2018

Présentation

Ce projet consiste en une étude et une fouille archéologique à Milet, en Ionie (Asie mineure). La cité de Milet à l’époque archaïque, « ornement de l’Ionie » selon Hérodote avant sa destruction par les Perses en 494, était la plus grande ville du monde égéen et un pont entre l’Asie mineure et le Proche-Orient d’une part, le monde grec des cités d’autre part, comme en témoigne l’apparition de l’école présocratique milésienne, le développement artistique et architectural de la ville ou l’urbanisme dit hippodamien, désormais clairement daté du VIe s. avant notre ère. Ce qui fit fond à cette école fut une société qui apparaît de plus en plus clairement comme mixte, avec un important élément carien à côté de l’élément grec.

Nous voulons étudier un aspect de ce monde divers et connecté, en le plaçant dans une perspective de longue durée, par des études nouvelles sur l’habitat dans son ensemble et une fouille dans la nécropole, liée à l’étude d’une tombe fouillée en 2012. L’objectif est de placer le site de Milet parmi une série d’autres sites à caractère urbain et culturellement mixte sinon hybride, pôles essentiels de cette première phase d’interaction et d’échanges à échelle méditerranéenne (Kommos, Enkomi, Ougarit).

novembre 2018 :

octobre 2018 | décembre 2018

haut de page