Accueil > Recherche > Professeurs invités > Invités 2017-2018 > Mark ALGEE-HEWITT

Dernière modification : 14 mai 2018

Mark ALGEE-HEWITT

Université Standford, Palo Alto (États-Unis)
Invité du Lattice – mai 2018

Mark Algee-Hewitt – invité mai 2018

Au mois de mai 2018, le labex TransferS et Thierry Poibeau (Lattice) accueillent Mark ALGEE-HEWITT, directeur du Standford Literary Lab et Assistant Professor au département d’anglais de l’Université Standford, Palo Alto (États-Unis).

 

 

Analyse computationnelle de textes littéraires

Mark Algee Hewitt donnera deux séminaires / Master class autour de réalisations récentes du Stanford Literary Lab et parlera plus généralement de l’application de techniques de traitement automatique des langues pour l’analyse de corpus d’œuvres littéraires. Les deux matinées sont organisées thématiquement et une large place sera laissée à la discussion avec les participants.

 

  • Mercredi 2 mai – 10h-13h – salle des Actes
  • Measuring Literary Affect : Suspense, Typicality and Microgenres
  • The combination of critical reading and quantitative textual analysis (particularly Natural Language Processing) can offer new insights into long-standing problems in the humanities. Not only do these methods allow researchers to reassess their own understanding and interpretation of the field, but more importantly, they give us the opportunity to render difficult literary concepts tractable to research. Operationalizing concepts like “suspense,” or “the average novel” allows us to reorganize our understanding of literary history and reveal new aspects to the interactions between writers, texts and readers. In this workshop I explore how hypothesis-driven and model-based quantitative analyses of literary discourse allows researchers to gain new purchase on concepts that have been traditionally unavailable to humanities scholarship.

 

  • Mercredi 16 mai – 10h-13h – salle L361 (département de physique, 24 rue Lhomond)
  • Identity, Security and History : Computational Perspectives on the Work of Discourse in Literature
  • At once mimetic (reflecting the real-world use of language they describe) and causal (as language patterns in literature become adopted by readers), written discourse exists at a crucial juncture between the realities and possibilities of discourse. Computational methods can aid us in unpacking these discursive modes by revealing large scale patterns in language usage that not only respond to historical or cultural events, but structure writing within a field or nationality as a whole. In this workshop, I will explore how a computational approach to text reveals large-scale discursive patterns that augment our understanding of institutions such as academic disciplines, political legislation, and cultural forms.

 


Mark Algee-Hewitt dirige actuellement le Literay Lab à l’Université de Stanford, un des laboratoires les plus importants dans le domaine des humanités numériques. Toutes les recherches développées au Literay Lab impliquent de très grands corpus qui ne peuvent être analysés à la main. Les recherches sont donc fondées sur le développement de techniques efficaces pour la représentation, l’analyse et la visualisation du contenu textuel. Les recherches du Literay Lab sont toujours de nature pluridisciplinaires et impliquent différents acteurs avec différentes compétences afin de relever les défis de ce nouveau domaine de recherche.

Les recherches de Mark Algee-Hewitt portent sur le XVIIIe et le début du XIXe siècles en Angleterre et en Allemagne et visent à combiner la critique littéraire avec des analyses digitales et quantitatives de textes littéraires. Il s’intéresse plus particulièrement à l’histoire de la théorie esthétique et au développement et la transmission des concepts esthétiques et philosophiques au cours des Lumières et de la période romantique. Il étudie également les relations entre théorie esthétique et poésie du long XVIIIe siècle.

 


  • Entrée libre dans la limite des places disponibles

    10h00-13h00

    Mercredi 2 mai, salle des Actes
    (1er étage, escalier A)
    ENS, 45 rue d’Ulm, 75005

    Mercredi 16 mai, salle L361
    (département de physique)
    ENS, 24 rue Lhomond, 75005


novembre 2018 :

octobre 2018 | décembre 2018

haut de page