Accueil > Recherche > Publications > Publications 2019 > Mariages à l’européenne. Les coproductions cinématographiques intra-européennes (...)

Dernière modification : 14 juin 2019

Mariages à l’européenne.
Les coproductions cinématographiques intra-européennes depuis 1945

Paola Palma & Valérie Pozner (dir.)

JPEG - 294.1 ko
Crédits : afrhc

Mariages durables ou éphémères, mariages harmonieux ou contrastés, mariages féconds, mariages inattendus, mariages d’amour, mariages forcés ou arrangés...

Ce livre veut raconter un aspect important de l’histoire du cinéma européen : la coproduction cinématographique constitue un champ de recherche vaste et encore largement inexploré.

Dans un contexte politique, diplomatique et économique nouveau, qui est celui de l’après-guerre, l’Europe et son industrie cinématographique doivent faire face tout à la fois à l’arrivée massive de la concurrence hollywoodienne, aux tensions entre l’Est et l’Ouest, à la nécessité d’intégrer les nouveautés techniques (la couleur, les grands formats), ainsi qu’à une nouvelle mais nécessaire internationalisation de la production, de la distribution, et de l’exploitation cinématographiques. L’une des réponses apportées à ces questions est la mise en place, pour la première fois, d’accords officiels - c’est à dire intergouvernementaux - de coproduction. Après l’initiative pionnière de 1946 entre la France et l’Italie, ce modèle se répand graduellement dans toute l’Europe, et, sous des formes qui ont évolué dans le temps, il est encore en vigueur aujourd’hui.

Des chercheurs européens, spécialistes de terrains variés - Allemagne(s), Bulgarie, Espagne, France, Grèce, Italie, Roumanie, Tchécoslovaquie et URSS - apportent leur contribution approfondie et documentée à cette exploration, ample à plus d’un titre. La période couverte va de la sortie de guerre à aujourd’hui Réalisateurs, scénaristes, acteurs... célèbres et moins célèbres sont impliqués, comme les catégories d’oeuvres les plus variées : du film musical au drame d’auteur, de la science-fiction au film historique consacré à un passé récent et douloureux, du dessin animé à la série télévisée, du mélodrame au film pour enfants. Ces collaborations ont impliqué des pays appartenant aux mêmes blocs idéologiques - l’Est et l’Ouest - mais elles ont aussi traversé le rideau de fer, faisant fi des glaciations géopolitiques, et constitué un élément de continuité de l’histoire culturelle globale de l’Europe.

Qu’elle ait été vécue comme une contrainte ou comme une occasion rêvée d’échapper aux carcans nationaux, la coproduction cinématographique a toujours revêtu la forme d’un drôle de mariage, dont les multiples variations ont donc contribué - et contribuent encore - à façonner l’identité culturelle européenne.


Paola Palma est chercheurse associée à l’UMR Thalim (Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité), chargée de cours à l’Ecole du Louvre et spécialiste des relations du cinéma auvec les autres arts, de l’histoire du cinéma italien et de l’acteur de cinéma.

Valérie Pozner est directrice de recherches au CNRS (Thalim), spécialiste de l’histoire du cinéma russe et soviétique, et s’intéresse particulièrement aux questions de transfert, circulation et hybridation.

 

PALMA, Paola ; POZNER, Valérie ; Mariages à l’européenne. Les coproductions cinématographiques intra-européennes depuis 1945. Ed. afrhc (Histoire culturelle), 293 p., ISBN 9782370290205

juillet 2019 :

Rien pour ce mois

juin 2019 | août 2019

haut de page