Accueil > Recherche > Publications > Publications 2018 > Le pouvoir des courtiersUnivers marchand et acteurs du courtage en Europe (...)

Dernière modification : 24 février 2018

Le pouvoir des courtiers
Univers marchand et acteurs du courtage en Europe XIVe-XVIIIe s.

Vincent Demont, Matthieu Scherman et Anne Wegener Sleeswijk (dir.)

Le pouvoir des courtiers. Univers marchand et acteurs du courtage en Europe (XIVe-XVIIIe s.)
Crédits : Édition Rue d’Ulm

D’une étude des normes et règlements de métier à une histoire des institutions renouvelée par les approches économiques, l’historiographie consacrée au courtage médiéval et moderne s’est assez largement développée en contournant l’examen des courtiers eux-mêmes, et de leurs multiples activités. À travers une série d’études de cas centrées sur des métropoles marchandes de rang européen (Anvers, Amsterdam, Cadix, Florence, Hambourg, Londres, Lorient, Nuremberg, Rouen, Paris), ce livre interroge au contraire les identités et la capacité d’action de ces acteurs – leur pouvoir dans la construction des marchés.

Le recours à une documentation variée – écrits de courtiers, comptabilités ou correspondances marchandes, archives de corporations, minutes notariales, sources judiciaires et manuels d’art du commerce – éclaire ainsi le caractère polymorphe d’un métier qui, s’il prend sens dans un espace marchand européen, reste largement soumis à la configuration juridique, politique et sociale du lieu où il s’exerce. Le lecteur peut approcher le déroulement concret des échanges marchands, du coût des transactions à la fabrication de l’information sur les prix, de la spécialisation de certains intermédiaires à la pluriactivité de bon nombre d’autres, des tentatives de contrôle politique du courtage à la permanence de circuits « gris » dans l’intermédiation marchande.

 

Vincent DEMONT, ancien élève de l’ENS-Ulm et ancien membre de la Mission historique française en Allemagne (Göttingen), est maître de conférences en histoire moderne à l’Université Paris-Nanterre. Sa thèse (2008, inédite) porte sur le marché nord-ouest européen de la joaillerie pendant la guerre de Trente Ans. Ses recherches actuelles concernent l’articulation entre droit et économie dans les milieux marchands et commerçants d’Europe du Nord-Ouest.

Matthieu SCHERMAN, ancien membre de l’École française de Rome, est enseignant dans le secondaire. Après une thèse sur l’histoire du travail à la fin du Moyen Âge, il a, dans le cadre du programme ANR ENPrESa (« Les Salviati XIVe-XVIe siècle »), orienté ses recherches vers l’histoire de la banque et des échanges, notamment entre la Méditerranée et l’Europe du Nord-Ouest.

Anne Wegener SLEESWIJK est maître de conférences en histoire moderne à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses travaux portent sur le commerce et la consommation des vins aux Provinces-Unies aux XVIIe et XVIIIe siècles. Elle s’intéresse également aux institutions du commerce international dans une perspective comparative (enchères, Bourses de commerce, prix-courants).

 

V. Demont, M. Scherman et A. Wegener Sleeswijk (dir.). Le pouvoir des courtiers. Univers marchand et acteurs du courtage en Europe (XIVe-XVIIIe s.). Paris : éditions Rue d’Ulm, 2018, 278 p. ISBN 978-2-7288-0588-4

haut de page