Accueil > Recherche > Projets > Axe D - Histoire des sciences > Autour de Gabriel Le BrasLes rapports entre droit, sociologie et sciences (...)

Dernière modification : 20 avril 2017

Autour de Gabriel Le Bras
Les rapports entre droit, sociologie et sciences religieuses
Les débuts des sciences juridiques au CNRS

Jean-Louis HALPÉRIN – CTAD
Depuis 2017

Résumé

Si l’histoire du CNRS et, en son sein de plusieurs disciplines (comme l’archéologie, E. et J. Gran-Aymerich, Cahiers pour l’histoire du CNRS, 1990), a commencé à se faire ces dernières années, l’étude de la place des sciences juridiques n’a pas attiré l’attention des chercheurs, tant les juristes restent convaincus que l’histoire de la recherche en droit passe uniquement par l’enseignement dans les facultés de droit. L’on sait que Gabriel Le Bras (1891-1970), historien du droit et spécialiste de sociologie religieuse, a joué un rôle moteur dans le directoire des sciences humaines du CNRS de 1945 à 1952 avec un ambitieux projet sur la place de la sociologie et du droit dans cet établissement public (J. C. Marcel, La Revue pour l’histoire du CNRS, 2005). Ce projet n’est pas arrivé à convaincre les professeurs de droit, mais l’action de Le Bras a conduit à la création des premiers laboratoires en droit. En même temps, par ses études de sociologie religieuse, Gabriel Le Bras a cherché à rapprocher sociologues, historiens et juristes. L’étude de ses contacts à l’Université comme à l’extérieur de l’Université est susceptible d’éclairer l’histoire des relations entre les différentes sciences sociales en France.

À partir des Archives personnelles Le Bras (données à l’EHESS et déposées aux Archives Nationales et des Archives du CNRS), nous nous proposons, avec une petite équipe associant l’ENS (CTAD), le CMH, l’ENC et l’EHESS, d’analyser les documents de ces fonds portant sur cette question de « carrefour disciplinaire » et d’organiser une journée d’études sur ce sujet.

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

haut de page