Accueil > Recherche > Projets > Axe B - Penser en langues et traduire > Approches contrastives du françaisDe l’histoire de la langue à la transmission (...)

Dernière modification : 21 avril 2017

Approches contrastives du français
De l’histoire de la langue à la transmission de la langue

Laure SARDA – Lattice
Depuis 2017

Présentation

Ce projet porte sur l’enseignement du français. Il repose sur une collaboration entre le Département de français de l’Université de Berkeley (Ca, USA), le Lattice et l’AOrOc.

Le but du projet est de rendre compte de la variation dans l’usage de la langue pour les apprenants du français. Il est indéniable que la maîtrise d’une langue passe aussi par la maîtrise de la variation (variation du lexique, des structures et de l’ordre des mots selon les registres, le genre, l’expression écrite ou orale, la zone géographique et, dans une perpective historique, le temps). Aussi, nous placerons la variation au cœur de la transmission de la langue. Les notions de paraphrase et de reformulation, adaptées selon des buts et des contextes communicatifs particuliers seront les notions clés. Ces notions sollicitent à la fois le lexique et la syntaxe mais sont aussi manipulables à l’échelle du texte, permettant de mettre en lumière les liens qui soustendent la cohérence et la cohésion d’un texte ou d’un discours.

Le projet s’appuiera sur l’exploitation de ressources théoriques élaborées par les linguistes (dictionnaires électroniques des verbes, dictionnaire des synonymes, corpus étiquetés) et entend relier ces ressources à des exemples en contexte extraits de grands corpus illustrant différentes variétés du français. L’originalité de ce projet repose sur l’idée d’intégrer à la fois des données variétales du français contemporain, mais aussi des données d’états de langue anciens pour les apprenants avancés ou les professeurs de français voulant accéder à une connaissance philologique de la langue. Dans cette perspective seront aussi intégrées des données d’autres langues romanes qui pourront servir à étayer une approche comparative du français dans la tradition de la romanistique.

L’enjeu est de construire une plateforme d’apprentissage du français s’adressant à des publics variés, du débutant jusqu’au professeur de français. La plateforme donnera accès à des informations variétales et diachroniques, illustrées par une banque d’exemples typés selon des caractéristiques de genres.

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

haut de page