Accueil > Recherche > Publications > Publications 2019 > Amour vache.Esthétique sociale en pays mursi (Éthiopie)

Dernière modification : 18 juin 2019

Amour vache.
Esthétique sociale en pays mursi (Éthiopie)

Jean-Baptiste Eczet

JPEG - 316.6 ko
Crédits : Editions Mimésis

« Korema Kaolu continuait de répéter son poème boeuf et vint se mettre à genoux devant l’animal. Il lui posa sur les cornes et le front (...) un morceau de tissu de couleur noir-blanc-noir. Il pleurait et ses sanglots refrénaient souvent l’énoncé des vers. Alors, lui et tous les hommes qui avaient tiré et chanté leurs poèmes boeufs dans l’enclos s’approchèrent tour à tour et passèrent leur main pleine de cendre sur le front du boeuf. »

 

Aimer les vaches, puis les tuer. C’est dans cette alternance entre mise en valeur et mise à mort que la relation au bétail prend forme en pays mursi. Or, si cette mise à mort est brève et presque sans parole, elle est précédée d’un ensemble de pratiques esthétiques dont le bétail fourni la matière première : peintures et ornementations corporelles, poétique des couleurs, créations de poèmes et arts oratoires. Cette esthétique du quotidien forme la texture même de la vie mursi : une esthétique transversale au pastoralisme, à l’organisation sociale et au politique.


 

Jean-Baptiste Eczet est maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales. Il a codirigé l’ouvrage Arcs-en-ciel et couleurs. Regards comparatifs.

 

ECZET, Jean-Baptiste ; Amour vache. Esthétique sociale en pays mursi (Éthiopie). Ed. Mimésis, collection « Ethnologiques », 360 p., ISBN 978-8869761850.

juillet 2019 :

Rien pour ce mois

juin 2019 | août 2019

haut de page