Accueil > Recherche > Professeurs invités > Invités 2015-2016 > Alberto CADIOLI

Dernière modification : 7 décembre 2016

Alberto CADIOLI

Université de Milan (Italie)
Invité de l’ITEM - Janvier 2016

Alberto Cadioli - invité de l'ITEM - janvier 2016

Durant le mois de janvier 2016, le labex TransferS et Paolo D’Iorio (ITEM) accueillent Alberto CADIOLI, professeur de littérature italienne contemporaine à l’Université de Milan (Italie).

 

 

Conférences du Pr. Cadioli

 

Lundi 18 janvier - de 14h30 à 16h30 - ENS, Salle des Actes, 45 rue d’Ulm Paris 5e

  • Volonté de l’auteur et volonté de l’éditeur dans l’édition de textes littéraires
  • Play Face aux transformations – arrivées surtout pendant le XXe siècle – des rapports entre la littérature et le système éditorial, les écrivains ont souvent connu le conflit qui se manifeste entre leur volonté et la volonté de ceux qui suivent les processus de publication d’un texte littéraire, en tant que lecteurs éditoriaux, directeur de collections, rédacteurs. Un conflit de volontés qui change selon les maisons d’édition et leurs éditeurs et qui naît dans l’entrelacement d’une sensibilité différente du point de vue stylistique ou linguistique, de différents rapports avec les lecteurs, d’un intérêt plus accentué pour une communauté littéraire ou pour un marché ; un conflit qui se manifeste sur le plan de mots et de phrases, sur le plan de la structure narrative, sur le plan, finalement, de la mise en page et de la « forme de l’édition ». L’examen de cas particulièrement remarquables révèle que l’étude de ces conflits permet une connaissance plus approfondie des écrivains, de leurs travaux, de leurs textes.

 

Jeudi 4 février - de 14h30 à 16h30 - ENS, Salle Dussane, 45 rue d’Ulm Paris 5e

  • L’activité éditoriale dans le processus créatif de textes littéraires
  • Si l’écriture d’un texte littéraire n’est pas tout à fait terminée quand son auteur envoie le manuscrit à une maison d’édition, souvent la dernière main qui écrit est celle d’un rédacteur, d’un consultant, d’un lecteur éditorial. Leurs interventions ont des typologies et des caractéristiques différentes et peuvent introduire une ample réécriture, qui, quelques fois, modifie la structure même du texte. Les changements éditoriaux répondent aussi bien à des idées personnelles de littérature, de style, de langue, qu’à la nécessité de s’adresser à la communauté littéraire de la maison d’édition ou d’une collection spécifique. L’étude de l’activité éditoriale par rapport à la mise au point d’un texte pendant les processus qui conduisent à la publication, pourrait donc proposer une nouvelle réflexion sur le rôle de l’auteur et sur l’écriture de ses pages. Un secteur de la critique textuelle italienne montre actuellement un grand intérêt pour cette réflexion, pour laquelle on a introduit l’expression « philologie éditoriale ».
août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

haut de page