Accueil > Recherche > Professeurs invités > Invités 2014-2015 > ONO Aya

Dernière modification : 7 décembre 2016

ONO Aya

Université Keio, Yokohama (Japon)
Invitée de l’ITEM – mars et avril 2015

JPEG - 80.2 ko

Le labex TransferS et l’équipe « Linguistique » de l’ITEM invitent, en mars et avril 2015, le Professeur ONO Aya - Maître de Conférences à l’Université Keio, Yokohama.

 

 

 

La réception de Ferdinand de Saussure au Japon

Pendant ce séminaire, nous allons aborder la question de la réception de Ferdinand de Saussure au Japon, depuis la traduction du Cours de linguistique générale (CLG) en 1928 – première traduction du CLG en langue étrangère – jusqu’à nos jours. Notre enquête commencera par les études linguistiques japonaises d’«  Avant Saussure  », pour bien comprendre comment les linguistes japonais traditionnels ont réagi à l’arrivée de la linguistique occidentale. En examinant les études sur Saussure au Japon, qui fut considéré par ses premiers lecteurs japonais comme linguiste de génie et penseur éminent de l’époque moderne, nous essayerons d’atteindre les objectifs suivants :

1) présenter des études saussuriennes et des interprétations qui sont propres aux Japonais, qui demeurent inédites en Europe  ; nous regarderons également de près les lectures de Saussure faites au Japon par des lectures intermédiaires de certains penseurs français, tels que Bergson, Merleau-Ponty, Lacan, Derrida...

2) étudier les problèmes liés aux traductions non seulement du CLG, mais aussi des manuscrits de Saussure ; nous examinerons par exemple comment les traducteurs ont traduit certains termes saussuriens, tels que «  langage/langue/parole  », «  forme/substance  », «  entité  », etc., et comment ces termes ont suscité de nombreuses discussions au Japon.

3) observer la liaison complexe existant entre la réception de Saussure et la question de la modernité ; en effet, pour bien comprendre les lectures de Saussure au Japon, on ne peut pas les dissocier de l’histoire générale du pays au XXe siècle  ; ouverture du pays, montée du nationalisme, défaite à l’issue de la deuxième guerre mondiale, vogue de «  New Academism  », etc. En creusant ces questions, nous tenterons de trouver, à travers des particularités japonaises, un lieu de discussion commun pour étudier la réception de Saussure dans d’autres langues et cultures.

 

  • 13 mars 2015, 10h, ENS, 45 rue d’Ulm, salle IHMC, esc. C, 3ème ét.
  • Play
  • 1. Présentation de la problématique et aperçu historique
  • 2. Avant Saussure
  • – L’ouverture du pays et l’introduction de la linguistique occidentale – La fondation des «  Études de la langue nationale  »

 

  • 27 mars 2015, 10h, ENS, 45 rue d’Ulm, salle IHMC, esc. C, 3ème ét.
  • 3. Première traductions du CLG et polémique de Tokieda
  • – La première traduction du CLG et son traducteur Kobayashi Hideo – L’influence du CLG dans les années 30 et après – La polémique de Tokieda
  • 4. Traductions
  • – La présentation des traductions du CLG et celle des manuscrits – Les discussions sur les termes traduits

 

  • 3 avril 2015, 10h, ENS, 45 rue d’Ulm, salle Pasteur, pavillon Pasteur, 1er étage
  • 5. Lectures et interprétations
  • – Maruyama Keizaburo – New academism – Les disciples de Maruyama – Les études génétiques – La nouvelle génération

 

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

haut de page