Accueil > Recherche > Projets > Axe A - Cultures et périphéries > Loca periurbana Pompeianorum Le paysage périurbain de Pompéi, entre conflits (...)

Dernière modification : 3 juin 2016

Loca periurbana Pompeianorum
Le paysage périurbain de Pompéi, entre conflits et régulations

Nicolas LAUBRY – AOrOc
Depuis 2016

Résumé

Ce projet, avec l’appui de la chaire de John Scheid au Collège de France, envisage une recherche d’ampleur sur les espaces périurbains de Pompéi dans la longue durée. Prenant acte des recherches archéologiques récentes et des réflexions actuelles des géographes, des urbanistes ou des sociologues, il est orienté par trois problématiques directrices : l’impact de la fondation d’une colonie de citoyens romains sur le paysage local et les comportements du pouvoir ou des populations face aux espaces hérités ; le statut et la gestion de ces espaces, à travers leurs usages et l’examen des fonctions de relégation qui leur sont souvent imputées ; l’appréhension de ce secteur comme espace vécu et perçu. Il mettra en œuvre des opérations archéologiques (sondages, prospections géophysiques), un travail de reprise des archives et, outre les publications qui en diffuseront les résultats, il devrait donner lieu à deux rencontres scientifiques sur cette thématique. Bien que n’étant pas un espace périphérique proprement dit pour la période la mieux connue de son existence, Pompéi fournira un laboratoire idéal pour saisir, au sein d’un secteur urbain souvent délaissé, les modalités des transferts entre le centre romain et une cité progressivement passée sous son contrôle, fournissant ainsi une contribution importante à l’approche de l’expérience urbaine et de la fabrique de la ville, entre le IVe s. av. n. è. et le Ier s. de n. è.

décembre 2017 :

novembre 2017 | janvier 2018

haut de page