Accueil > Recherche > Professeurs invités > Invités 2014-2015 > Ignazio TANTILLO

Dernière modification : 7 décembre 2016

Ignazio TANTILLO

Università degli Studi di Cassino e del Lazio Meridionale (Italie)
Invité de l’AOrOc – février et mars 2015

Pr. Ignazio Tantillo

Le labex TransferS et l’AOrOc invitent, du 15 février au 15 mars 2015, le Professeur Ignazio TANTILLO - Professeur d’Histoire romaine, Università degli Studi di Cassino e del Lazio Meridionale.

 

 

 

Le Conflit de l’Autel de la Victoire et sa diffusion en Crète
(382-384 apr. J.-C.)

Retour sur un débat historiographique

Ce séminaire a pour objet un groupe de documents retrouvés en Crète, à Gortyne et à Olous. Il s’agit pour l’essentiel de bases de statues datables de la seconde moitié du IVe siècle après J.-C. Les inscriptions qu’elles portent forment un dossier plutôt ’mystérieux’ qui a été mis en relation avec la fameuse affaire de l’Autel de la Victoire qui se déroula à Rome sous le règne de Gratien et de Valentinien II (382-384 apr. J.-C.). Une grande partie des sénateurs menés par leur collègue, le célèbre orateur et épistolier Symmaque s’offusqua de voir l’empereur faire retirer de la Curie romaine l’autel de la Victoire qui y avait été placé par Auguste en 28 avant J.-C. Le jeune empereur chrétien s’était apparemment ému de voir les sénateurs continuer de se livrer à des sacrifices par le vin et l’encens sur l’autel en présence de ses coreligionnaires au sein de la haute assemblée. Les évêques de Rome et de Milan, Damase et Ambroise, appuyèrent cette décision, en appelant Gratien et son frère Valentinien II à repousser les demandes païennes. Ce conflit a été vu longtemps comme le point d’orgue du conflit entre païens et chrétiens dans l’Empire romain tardif. Pour une partie de l’historiographie, notre dossier crétois serait le reflet ‘provincial’ de cette controverse religieuse romaine et italienne. Sa diffusion en Crète soulignerait sa remarquable intensité. Une analyse approfondie de ce dossier permettra de contester cette interprétation. Elle invitera à replacer ces textes et monuments dans le contexte d’années difficiles qui ont vu l’Empire aux prises avec des problèmes d’ordre politique et financier, que l’on a trop souvent négligés.

 

  • Mercredi 18 février
  • Play Le prétoire de Gortyne. Anciennes hypothèses et nouvelles données
  • Aspects archéologiques, historiques et épigraphiques
  • 17h - 19h, Salle F, ENS (45, rue d’Ulm, 75005 Paris)

 

  • Mercredi 25 février
  • Play Le groupe de statues dédiées par le gouverneur Asclépiodotos
  • Un dossier unique et problématique. Aspects formels et formulaires
  • 17h - 19h, Salle F, ENS (45, rue d’Ulm, 75005 Paris)

 

  • Mercredi 4 mars
  • Play Les sénateurs honorés. Problèmes de prosopographie et de chronologie
  • Le cas de Petronius Probus
  • 17h - 19h, Salle F, ENS (45, rue d’Ulm, 75005 Paris)

 

  • Mardi 10 mars
  • Play La stèle de 382
  • Le contexte historique. Une solution envisageable ?
  • 17h - 19h, Salle F, ENS (45, rue d’Ulm, 75005 Paris)

 

Pr. Ignazio Tantillo, Università degli Studi di Cassino e del Lazio Meridionale
Crédits : ENS / AOrOc

en collaboration avec l’Atelier épigraphique du Pr. François Bérard

 

décembre 2017 :

novembre 2017 | janvier 2018

haut de page